Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 14 février - 1er Dimanche de Carême : « PARDONNER »

Dimanche 14 février - 1er Dimanche de Carême : « PARDONNER »

Si vous en avez le temps –ou si vous décidez de le prendre- je vous invite pendant ce carême qui commence à lire les Evangiles et à repérer tous les passages où il est question du pardon. Ils sont très nombreux, probablement beaucoup plus nombreux que vous ne le supposiez et ce jusqu’à cette parole du Christ en croix » : « Père, pardonnes leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »

Pardon et réconciliation ne sont pas des à côtés de notre foi mais le cœur même de cette dernière. C’est ce que nous demandons au début de chaque eucharistie, chaque fois que nous disons le Notre Père….Non, malgré notre envie et notre désir de fuir cette réalité il n’est pas possible d’échapper au pardon. « Si tu présentes ton offrande à l’autel et que tu te souviens que ton frère à quelque chose contre toi va d’abord te réconcilier avec ton frère »

Pardon aux multiples facettes :
- Celle du Père qui nous pardonne parce qu’il nous aime envers et contre tout
- Celle de celui qui est appelé à pardonner à celui qui l’a blessé
- Celle de celui qui est appelé à demander pardon à celui qu’il a offensé.

Mais il est aussi un autre aspect, celui d’éviter de nous mettre en situation de conflit.
Combien de fois nous montons sur nos grands chevaux pour des choses totalement accessoires et nous entrons dans une dynamique mortifère. Savoir se taire, mesurer le juste poids des choses sont des préalables qui nous éviteraient d’entrer en situation de conflit.

Heureux carême de pardon et de paix !

Père Gérard BOËT