Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Novembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 8 janvier - Epiphanie : « Avertis en songe les mages repartirent par un autre chemin. »

Dimanche 8 janvier - Epiphanie : « Avertis en songe les mages repartirent par un autre chemin. »

Il y a deux lectures possibles de cette décision.
La première est bien sûr de préserver la sécurité de l’enfant Jésus et de ceux qui étaient venus l’adorer
Les intentions d’Hérode sont perfides. Il est prêt à tout pour garder le pouvoir.
Comment les mages pourraient-ils être les complices, même involontaires, de cette volonté meurtrière ? Il suivent bien sûr la demande faite en songe ;

Mais il y a un sens plus profond.
Ces hommes qui viennent de rencontrer Jésus en ont été bouleversés.
Ils lui ont offert des cadeaux étonnants pour un petit enfant, mais symboliques :
de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais la valeur de ces présents finalement est peu de chose.
Les mages ont reçu de la présence de l’enfant plus qu’ils n’ont donné par leurs cadeaux.
La quête à l’étoile a pris pour eux un visage et les a rejoints au plus profond d’eux-mêmes.
Un nouveau chemin s’ouvre à eux , ils ne peuvent pas rentrer chez eux comme avant.

Il y a quelques années nous le chantions :
«  Ne rentrez pas chez vous comme avant, ne vivez pas chez vous comme avant
changez vos cœurs, chassez vos peurs, vivez en hommes nouveaux
 »

Nous aussi nous rencontrons Jésus à l’Eucharistie dominicale, dans la prière, dans la parole de l’Évangile, dans le sacrement du frère.

En quoi cela nous touche-t-il ?
En quoi cela nous fait-il changer ?

Père Gérard BOËT