Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 5 février - 5ème dimanche ordinaire : « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde »

Dimanche 5 février - 5ème dimanche ordinaire : « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde »

Sel...Lumière...De belles images des plus parlantes et qui nous provoquent même si nous les avons rencontrées de multiple fois.
Le sel qui conserve l’intégrité de la nourriture, le sel qui met en valeur le goût des aliments...
La lumière qui met en valeur le contenu d’un lieu ou qui montre un chemin...

Deux des dimensions de la vie chrétiennes sont ainsi exprimées par le Christ lui-même.
Être le sel qui donne goût à la vie avec les autres, ceux de ma famille, de ma communauté de travail ou ecclésiale etc.... ;
Être le sel en témoignant des valeurs qui font vivre et en rappelant l’essentiel qui se résume en un mot : aimer, en le faisant non par la parole mais par mon comportement quotidien.
Certes nous le savons mais le vivons-nous vraiment ou du moins essayons-nous vraiment de le vivre malgré nos limites et les faiblesses qui nous font retomber ? L’important n’est pas de tomber mais de se relever.

Être lumière n’est pas moins exigeant.
Le sel est dans la pâte, la lumière est exposée.
Quel chemin montre mes paroles, mes actes, mes choix ?
Qu’expriment-ils de moi-même ? De ce qui m’habite vraiment ?
Qu’expriment-ils de Celui qui est au cœur de ma foi ?

Par ailleurs une lumière trop violente aveugle, une lumière douce met en valeur la beauté des choses et des êtres. Et trop de sel dénature le goût. Demandons donc au Seigneur de nous donner une bonne dose d’humilité.

Père Gérard BOËT