Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 5 mars - 1er Dimanche de Carême : « L'homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »

Dimanche 5 mars - 1er Dimanche de Carême : « L’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »

Le pain ???
Chez nous il est devenu la plupart du temps un accessoire pour accompagner ce que nous mangeons par ailleurs. Il y a des pains de toutes sortes et leur diversité nous fait oublier le vrai goût du pain.
Pendant des milliers d’année il n’en n’a pas été ainsi.
A l’exception des riches qui pouvaient s’en passer le pain a été chez nous l’aliment essentiel de la population. Il était dans la musette du paysan puis de l’ouvrier, pain blanc dans le meilleur des cas, pain bis la plupart du temps.

Cette parole du Christ empruntée au livre du Deutéronome (Dt 8/3) nous renvoie à la manne nourrissant le Peuple de Dieu au désert.
Elle nous revoie aussi au Christ qui voyant la foule en attente les enseigne longuement avant de faire pour elle le signe de la multiplication des pains.

Aujourd’hui , à chaque messe nous proclamons la Parole de Dieu avant de l’accueillir dans l’Eucharistie.
Table de la Parole ...
Table du pain devenu corps du Christ...

A l’aube d’un nouveau carême interrogeons-nous sincèrement.
La Parole de Dieu est-elle vraiment une nourriture pour nous, pour moi ?
Dans ma vie courante je ne saute pas de repas sauf exception. Et mon corps se rappelle à moi si je ne lui donne pas ce dont il a besoin : »J’ai faim ».
Qu’en est-il de la parole de Dieu ?

Seigneur en ce carême vient creuser en moi le désir de ta parole et que je puisse dire en vérité :
« J’ai faim »

Père Gérard BOËT