Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 14 mai - 5ème dimanche de Pâques : « Vous pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle »

Dimanche 14 mai - 5ème dimanche de Pâques : « Vous pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle »

La parole de Dieu est là, non pour nous conforter, mais pour nous interroger et nous sortir de notre torpeur. La parole d’aujourd’hui ne fait pas exception à cette règle.
« Vous pierres vivantes » ?
Que veut dire être une pierre vivante ? Il y a comme un antagonisme dans cette expression pourtant si chère à Saint Pierre que le Christ n’a pas appelé de ce nom par hasard. . Une pierre nous voyons bien ce que c’est . Mais une pierre vivante ?
C’est que la construction à laquelle nous sommes appelés à participer est d’un ordre particulier.
Ce n’est pas un bâtiment inerte, c’est une construction spirituelle dont la face la plus visible est l’Église.
Est-il utile de rappeler que l’Église est composée de personnes différentes. Il suffit de regarder nos assemblées dominicales pour le voir physiquement mais là ne s’arrêtent pas les différences. C’est avec tout ce que nous sommes qu’il nous est demandé de participer à cette construction.

D’autre part, la résurrection que nous venons de célébrer dans la joie nous rappelle que Celui qui est le centre de notre foi est LE VIVANT ;
Cela peut vous paraître osé ou incongru mais je ne peux m’empêcher de penser que chacun de nous doit se poser cette question fondamentale : En quoi suis vraiment vivant ???
Prisonniers de nos habitudes et de nos façons de faire, de nos idées toutes faîtes où animés par l’Esprit du Seigneur qui nous fait aller au-delà de nous-mêmes ?
Même s’il ne faut pas tomber dans le manichéisme cette question mérite d’être prise au sérieux par chacun.

Faisons place à la vie de Dieu en nous et que l’Esprit nous anime.

Père Gérard BOËT