Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2018  »»
««  Avril  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Événements prochains ou récents
Aucun événement à venir dans les 6 prochains mois
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 19 novembre - 33ème dimanche ordinaire : Journée mondiale des pauvres : l' « intuition » de François

Dimanche 19 novembre - 33ème dimanche ordinaire : Journée mondiale des pauvres : l’ « intuition » de François

En concluant l’année de la Miséricorde par la lettre apostolique Misericordia et misera, le Saint-Père a fait part de l’« intuition » reçue en novembre 2016 à l’occasion du « Jubilé des personnes socialement exclues ». « J’ai eu l’intution, écrit le Pape, que comme dernier signe concret de cette Année Sainte extraordinaire, on devait célébrer dans toute l’Église, le XXXIIIe dimanche du Temps ordinaire, la Journée mondiale des pauvres (…) Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale ».

Sur le site internet de notre diocèse Etienne Villemain, co-fondateur de l’association Lazare et de l’association pour l’amitié (APA), raconte ce qui est peut-être la genèse de cette intuition. Alors que deux cents personnes de la rue étaient en pèlerinage à Rome en 2014, le Saint-Père est venu les voir. Naquit alors dans l’esprit des organisateurs de ce pèlerinage l’idée qu’il fallait organiser les journées mondiales des pauvres. Ils commencèrent par envisager des journées européennes et emmenèrent à Rome trois mille personnes de la rue. Ce fut Fratello, le festival européen de la joie et de la miséricorde de novembre 2016. Etienne Villemain prononça un discours devant le Pape, dans lequel il lui demanda si l’on pouvait organiser les journées mondiales de pauvres.

Retrouvant François dans la sacristie de Saint-Pierre de Rome deux jours plus tard, il reçut du pape l’encouragement suivant : « Il faut continuer, il faut accueillir les pauvres dans l’Eglise ». Occasion trop belle : « Est-ce qu’on peut faire les journées mondiales des pauvres ? ». « Oui, répondit le Pape ». Croyant que celui-ci avait mal compris une langue qui n’est pas la sienne, Etienne persista : « Est-ce qu’on peut ? » Eclatant de rire, le Pape répéta « Mais oui ! »

C’est pour répondre à cette intuition que la paroisse Notre-Dame du Rosaire, désireuse d’entraîner dans ses actions de solidarité des personnes de plus en plus nombreuses, a souhaité organiser la soirée conviviale de ce samedi.

Père Emmanuel TOIS