Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2018  »»
««  Décembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 17 juin 2018 11ème Dimanche ordinaire : Toujours en route

Dimanche 17 juin 2018 11ème Dimanche ordinaire : Toujours en route

L’homme qui jette la semence en terre, « qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment ». L’Evangile de ce dimanche (Mc 4, 26-34) nous rappelle la manière que Jésus avait d’annoncer la Parole à ses auditeurs, « dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre ».

Je trouve qu ’il est bon de nous entendre dire que nous ne pouvons tout concevoir, tout expliquer. D’une part parce que Dieu est mystère, et que sa création l’est aussi. D’autre part parce que ces paroles nous mettent en route, vers un « mieux comprendre ». Nous le lisons souvent dans l’Ecriture : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter » dit Jésus au soir de la Cène (Jn 16, 12). Ou encore : « C’est du lait que je vous ai donné, et non de la nourriture solide ; vous n’auriez pas pu en manger, et encore maintenant vous ne le pouvez pas », dit saint Paul aux Corinthiens (1 Co 3, 2).

Ces paroles nous mettent en route. Elles nous conduisent à une intimité chaque jour plus grande avec Celui qui nous les dit, qui cherche dans chacune de nos vies à élargir le creuset d’une amitié de plus en plus profonde. Que le Christ avive en nos cœurs le désir de cet amitié.

Père Emmanuel Tois