Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2019  »»
««  Mai  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Événements prochains ou récents
Aucun événement à venir dans les 6 prochains mois
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 14 avril 2019 dimanche des Rameaux : Patience …

Dimanche 14 avril 2019 dimanche des Rameaux : Patience …

Si l’Eglise nous invite à la patience, ce n’est pas tellement parce qu’il reste (encore) une semaine de Carême à vivre. Certes, le découragement peut nous guetter, mais nous savons tous aussi les grâces que nous pouvons recevoir en vivant la semaine sainte profondément dans la prière.

Non, ce n’est pas seulement à cette patience-là que nous sommes invités, mais à l’imitation de la patience du Christ. C’est dans cette attitude qu’a su entrer le bon larron que nous contemplons en méditant la Passion selon saint Luc ce dimanche. Véritable « compagnon de croix » de Jésus, selon la belle expression de saint Augustin, il « fit violence au Royaume des cieux en croyant dans le Seigneur, souligne ce dernier, qui ajoute : « sous le poids de la douleur, un larron gagna ce qu’avait perdu Pierre sous l’impression de la crainte. Ce larron coupable fut attaché à la croix ; mais ayant changé le motif de ses souffrances, il acquit le paradis même. Ce qui mérita ce changement, c’est qu’il ne méprisa point le Christ tout en le voyant condamné au même supplice » (saint Augustin, sermon 285, PL 38, col. 1294, 6).

Le Seigneur n’est jamais loin de nous lorsque nous sommes dans l’épreuve. Soyons assurés que là où notre souffrance est vécue en union avec lui, s’ouvre l’espérance d’être associés à sa résurrection.

Emmanuel Tois +