Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Novembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « 13 mai : "Dieu ne fait pas de différence entre les hommes"

13 mai : "Dieu ne fait pas de différence entre les hommes"

Que se passe-t-il après la résurrection ?
La parole de Dieu est annoncée en Samarie ;
Philippe monte dans le char d’un haut fonctionnaire éthiopien et le baptise ;
Pierre va chez Corneille, un centurion de l’armée romaine et baptise toute sa maison.

Nous voyons dans le livre des Actes que l’Esprit reçu à la Pentecôte pousse, parfois malgré eux, les apôtres à s’ouvrir et à ouvrir l’Eglise à la diversité des hommes, à l’universalité.

Cela n’aurait pas dû les surprendre
Jésus-Christ n’a cessé tout au long de son existence humaine de rencontrer et d’accueillir les pauvres et les malades, les exclus de la société, les pécheurs et les enfants....
Il va même jusqu’à les donner en exemple. N’est-ce pas à propos d’un centurion romain qu’il dit :"Jamais je n’ai vu pareille foi en Israël" et c’est un autre centurion au pied de la croix qui affirme : "Vraiment cet homme était le fils de Dieu !"

"Aujourd’hui que dirait le Seigneur devant les barrières que nous mettons entre les hommes ?
Nous continuons à classer, à séparer, à juger : les bons et les méchants, les bien pensants et les autres, les intelligents et les imbéciles .....
Vous pensez que je caricature ? Je vous laisse le soin de répondre.

Notre difficulté à aimer "en actes et en vérité" est réelle et fait partie de notre humanité.
Ne la justifions pas par des jugements faits avant tout pour nous donner bonne conscience.
Demandons à l’Esprit de nous permettre de reconnaître en tout homme une personne aimée de Dieu.

Père Gérard BOËT