Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Novembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « 14 octobre 2012 - Messe et dimanche des familles

14 octobre 2012 - Messe et dimanche des familles

"Elle est vivante la parole de Dieu,
énergique et plus coupante qu’une épée"

Aïe aïe aïe !!!
Cette image, si nous la prenons au sérieux, fait plutôt froid dans le dos !

Tout d’abord elle nous interroge fortement sur notre accueil de la parole de
Dieu.
Nous l’entendons chaque dimanche à la messe, nous la méditons dans nos
groupes ou personnellement dans le meilleur des cas...
Mais quel effet nous fait-elle ?
Celui d’une douce caresse qui va dans le sens du poil ?
Celui d’une gourmandise que nous mangeons avec plaisir ?
Est-ce cela la parole de Dieu plus coupante qu’une épée ?

La parole de Dieu n’est jamais neutre, la parole de Dieu appelle à des choix.
Cet homme qui veut aller plus loin dans la vie du Royaume de Dieu va l’expérimenter au plus profond de sa chair.
La parole de Dieu n’est pas là pour me conforter dans mes choix de vie,
même s’ils sont conformes à l’Evangile. Il y a toujours un "au-delà", un espace de vie et de conversion qu’elle m’indique.
Son exigence peut nous faire peur, nous donner envie de baisser les bras.
Nous avons tous eu cette tentation un jour ou l’autre.
Mais cette exigence est aussi la marque de la confiance que Dieu nous fait.
Il a plus confiance en nous que nous-mêmes.
Et notre accueil de la parole, de l’appel à la conversion ne tient pas à nos
capacités mais à la possibilité pour Dieu d’agir en moi, d’agir par moi.
_ "Tout est possible à Dieu".

Père Gérard BOËT