Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2018  »»
««  Février  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Événements prochains ou récents
Aucun événement à venir dans les 6 prochains mois
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « 28 octobre 2012 - 30ème dimanche dans l'année

28 octobre 2012 - 30ème dimanche dans l’année

"Confiance, lève-toi ; il t’appelle"

Décidément, il y a des jours où ce n’était pas facile d’arriver jusqu’à la personne du Christ !
Rappelons-nous les enfants chassés par les adultes, cette femme malade pressée par la foule ...et bien d’autres.
Bartimée, en apprenant que c’est Jésus qui passe, voudrait bien qu’il s’intéresse à lui mais au lieu de l’aider, on cherche à le faire taire. Alors il crie de plus belle.

Ce n’est pas sans m’interroger. Que ce soit dans notre vie personnelle, que ce soit l’Eglise en tant que telle, n’arrive-t-il pas que nous fassions obstacle à la rencontre du Christ alors que la mission de l’Eglise -notre mission- est au contraire de la favoriser ?
Nos paroles, notre façon de témoigner sont-ils vraiment chemin qui permet cette rencontre ?
Laissons-nous interroger par cette question toujours d’actualité.

Il crie donc Bartimée et Jésus finit par l’entendre.
Et au lieu de le rejeter il le fait appeler.
"Confiance, lève-toi ; il t’appelle" s’entend-il dire.
Bartimée est tellement bouleversé qu’il se précipite vers Jésus en se séparant de sa seule fortune, son manteau.

Cette parole de confiance est celle que nous chantons à Notre Dame de Paris lors de l’appel décisif des adultes qui vont être baptisés au cœur de la nuit de Pâques.
Cette parole, le Christ la dit à chacun d’entre-nous au cœur de nos difficultés et de nos doutes.
Allons-nous nous lever pour aller vers lui ?

Père Gérard BOËT