Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 9 novembre 2014 : « N’oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu »

Dimanche 9 novembre 2014 : « N’oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu »

Ce dimanche nous fêtons la dédicace de la basilique du Latran.
Cette église n’est pas pour les chrétiens une église comme les autres.
Elle est la plus ancienne de Rome
Elle est surtout la cathédrale de l’Evêque de Rome.

Si honorer un bâtiment de pierre n’est pas forcément ce qui nous parait le plus important, rappelons-nous que nous avons été heureux de célébrer les 850 ans de Notre-Dame de Paris il y a peu. Nous avons besoin de signes qui nous rappellent ce que nous sommes.

Or aujourd’hui l’église faite de pierres nous rappelle l’Eglise faite de pierres vivantes.
Le temple de Dieu c’est d’abord l’homme, la femme, l’enfant qui se laissent habiter par Dieu.
Et de même que l’église bâtiment est un signe dans un quartier, une ville, l’Eglise peuple de Dieu est le signe de la présence de Dieu au milieu des hommes.

Quand je participe à l’Eucharistie, quand je reçois le corps du Christ je deviens temple de Dieu…
Quand je témoigne activement de l’amour du Christ pour les hommes dans mes activités humaines je deviens temple de Dieu…
Quand je prie, seul ou en communauté, Celui que Jésus-Christ nous a demandé d’appeler « Notre Père » je deviens temple de Dieu…

Alors réjouissons-nous, car c’est à chacun d’entre-nous que le Christ redit cette parole :
« Aujourd’hui même je veux demeurer chez toi » .

Père Gérard BOËT