Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Novembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 15 mars - 4ème dimanche de Carême : « Dieu a envoyé son Fils unique, non pas pour juger le monde, mais pour le sauver »

Dimanche 15 mars - 4ème dimanche de Carême : « Dieu a envoyé son Fils unique, non pas pour juger le monde, mais pour le sauver »

L’Alliance entre Dieu et son peuple n’a jamais été un long fleuve tranquille.
A peine libéré du joug des égyptiens, alors que Dieu transmet à Moïse ce que l’on appellera les 10 commandements, le peuple construit et adore une statue –le veau d’or- devant laquelle il se prosterne.
Puis, au désert, il râle contre Moïse « Pourquoi nous as-tu fais sortir d’Egypte ??? »
Puis …Puis…
Les infidélités du peuple ne cesseront pas avec le temps et l’exil à Babylone est donc vécu comme une conséquence de ce comportement.

Mais Dieu est fidèle lui, et ne se résigne nullement à toutes ces ruptures d’alliance.
Et nous savons que le signe ultime de cette fidélité sera l’envoi de Jésus en notre humanité.
En Lui sera scellée pour toujours la nouvelle alliance.
En Lui l’amour de Dieu pour tous les hommes est manifesté.
En Lui tous les hommes sont sauvés.
Sauvés, oui mais qu’est-ce à dire ?
En Jésus-Christ le salut de Dieu est la révélation, la réaffirmation définitive que c’est l’amour qui sauve le monde.
Tout homme est aimé de Dieu et le pardon en est la mesure.

En ce temps de carême deux questions pour poursuivre notre réflexion :
- Quelles sont mes idoles d’aujourd’hui ?
- Ai-je envie d’en être libéré c’est-à-dire d’être sauvé ?

Père Gérard BOËT