Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Novembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 21 juin - 12ème dimanche ordinaire : « Si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle »

Dimanche 21 juin - 12ème dimanche ordinaire : « Si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle »

Etre dans le Christ, telle est bien en effet la place, si je puis dire, des enfants de Dieu que nous sommes.
Que ce soit dans notre accueil de la parole de Dieu, que ce soit dans l’Eucharistie que nous vivons régulièrement, nous sommes comme projetés dans la vie même de Dieu
Il est en nous pour que nous soyons en Lui.
Mais en quoi cela fait-il de nous « une créature nouvelle » ?

D’une part la vie en Dieu nous ouvre un double chemin :
- chemin d’intériorité où se vit la rencontre avec Dieu
- chemin d’extériorité où le rencontre de Dieu se vit dans la rencontre des frères

Mais cela obligatoirement passe par un chemin, essentiel lui aussi : celui du décentrement.
Etre une créature nouvelle c’est reconnaître que je ne suis pas le centre de mon univers, c’est ne plus être centré sur moi-même, c’est laisser mon égo tellement envahissant de côté.
Reconnaissons que cela ne nous est très difficile.
Il nous est plus facile d’être généreux que de laisser la place à l’Autre.
« Ce n’est plus moi qui vit, c’est le Christ qui vit en moi » osait dire saint Paul.(Gal 2/20)
Ce que nous prendrions facilement pour le comble de l’orgueil est en réalité le comble de l’humilité, cette humilité si difficile à vivre elle aussi.

Laissons donc le Christ faire de nous une créature nouvelle.

Père Gérard BOËT