Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Adresses | Plan du site |
Paroisse
Notre-Dame du Rosaire
194, rue Raymond Losserand
75014 PARIS
Tél : 01 45 43 13 16
Dans la même rubrique

Agenda

««  2017  »»
««  Septembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Le mot du curé « Dimanche 4 octobre - 27ème dimanche ordinaire : « Jésus n’a pas honte de nous appeler ses frères »

Dimanche 4 octobre - 27ème dimanche ordinaire : « Jésus n’a pas honte de nous appeler ses frères »

Nombreuses sont les appellations par lesquelles nous essayons de dire, avec les limites de notre langage souvent trop pauvre, notre lien à Dieu et au Christ :
Créature de Dieu, enfants de Dieu, ami de Jésus, nouveau Temple de Dieu…
Chacune contient sa part de vérité sans pouvoir exprimer à elle seule la totalité de ce lien.

Mais dans cette parole de la lettre aux hébreux il y a un renversement.
Ce n’est pas nous qui nommons notre relation à Dieu c’est Jésus lui-même qui nous appelle ses frères.
Cela pourrait nous paraître banal alors qu’il n’en n’est rien.
Oublions nous que Jésus est Fils de Dieu, le tout autre, le tout amour.
Quel cadeau nous fait-il là en voulant nous considérer comme ses frères.
Car il aurait toutes les raisons d’avoir honte de nous.
Nos limites nombreuses, nos refus d’aimer font malheureusement partie de notre personne.
Mais le Christ nous aime tels que nous sommes.
Il aime la femme pécheresse, il aime le jeune homme riche, il aime le fils prodigue.
Ils sont pour lui des frères et des sœurs.
Nous sommes pour lui des frères et des sœurs.

Merci Seigneur de m’accueillir et de vouloir me faire entrer dans la fraternité dont tu es le centre et la source.
Merci Seigneur de me donner des frères à aimer.

Père Gérard BOËT